Les bienfaits du Yoga, annao-yoga Lyon Croix-Rouse

Actuellement le yoga connait un formidable essor si bien que l’on peut parler de phénomène de mode : mais pourquoi fait-on du yoga ?

Comment ça marche ?

 

Le mystère du yoga étant extrêmement complexe, je vais me limiter à quelques aspects importants qui mettent en lumière ses principaux bienfaits.

 

Nous vivons actuellement dans une société dominée par les notions de rendement et de performance, ce qui induit un état de constante compétitivité. De par cet état de fait l’équilibre de notre système nerveux, constitué de deux systèmes autonomes (le sympathique et le parasympathique) est menacé et se retrouve rarement dans des situations qui lui permettent de se rééquilibrer.

 

La « magie » du yoga tient à quelque chose de relativement simple à comprendre, et pourtant incroyablement puissant : l’association du mouvement, du souffle et de la conscience. Grâce à cette synchronisation, une impression d’apaisement se fait vite sentir.

 

Cette impression est liée à l’activation du système nerveux parasympathique (dont les principales fonctions sont le repos, la régénération et la digestion) qui permet d’inhiber provisoirement le système nerveux sympathique (qui lui active le réflexe de combat et de fuite ou « flight-flight-freeze »). Le corps peut ainsi se ressourcer. Les deux systèmes en réalité se complètent, et la clé de notre bien-être se trouve dans leur harmonie. 

 

A partir de ce moment les bienfaits se retrouvent également à de multiples niveaux : respiratoire à travers les exercices sur le souffle, mais aussi digestif,  musculaire, hormonal…

 

La pratique du yoga permet en outre de renforcer les défenses immunitaires, d’améliorer la capacité de concentration, de masser les organes en profondeur et de les purifier et, d’une manière générale, de se revitaliser en faisant circuler l’énergie dans l’ensemble du corps. 

 

Enfin, l’accent qui est porté sur la ceinture abdominale permet de se connecter au « système nerveux entérique », qui fait partie du système nerveux autonome et se trouve au niveau digestif. Il est considéré comme notre « deuxième cerveau ». Le système entérique comporte environ 500 millions de neurones (plus que la moelle épinière !)

 

En activant cette zone du corps, on agit en profondeur sur des émotions refoulées, ce qui permet indirectement de se libérer de nos vieux schémas pour en développer de nouveaux, plus adaptés à la réalité.

 

Sur ce point et pour finir la neuroplasticité (ou capacité du cerveau à se transformer avec l’expérience) nous apprend que toute notre vie nous avons la possibilité de « reconfigurer » notre esprit, ainsi que notre corps (les deux n’étant pas séparés..)

 

A travers l’expérience du yoga nous pouvons en effet créer de nouveaux scénarios émotionnels positifs, grâce à la prise de conscience de nos anciens schémas, et la répétition d’exercices qui s’adressent directement à notre « réseau corps-esprit »

Quand la Science s'en mêle :

 

Durant les dix dernières années l’univers scientifique (notamment les neurosciences) et des domaines plus spirituels, comme le yoga et la méditation, se rencontrent. De multiples études attestent en effet des bienfaits de ces disciplines sur la santé tant physiologiques que psychiques.

 

De plus, de plus en plus de psychologues, psychiatres, psychothérapeutes… se tournent actuellement vers ce type d’approche qui prend en compte l’être humain dans sa globalité.

 

Ce rapprochement représente à mes yeux un véritable tournant : les mentalités sont en train de s’ouvrir à un autre rapport au monde qui s’appuie sur des valeurs telles que la patience (Kshama), la non-violence (Ahimsa) ou le contentement (Santosa)…

 

 

L’Histoire :

 

Né en Inde il y a plus de 5000 ans, le terme provient du sanscrit jug qui signifie relier, unir, mettre ensemble, notamment le corps, le cœur et l’esprit, mais aussi et surtout l'individu au Tout. Cette discipline a été créée pour aider les êtres humains à retrouver un sentiment d’unité.

 

Par la pratique des Asanas (postures) et du Pranayama (exercices de respiration), elle prépare le corps à l’exercice de la méditation, en vue de la libération (Samadhi). La dimension physique, tellement mise en avant dans nos sociétés occidentales, ne représente en fait qu’un aspect, le plus visible, de cette discipline… Cela étant rappelé, libre à chacun de se tourner vers le Yoga pour les motivations qui lui sont propres, qui d’ailleurs peuvent évoluer au fil du temps !

Pour aller plus loin, Quelques études

 

(Les conclusions sont en français mais les études auxquelles je me réfère américaines).

 

  • Le repos est dynamique (Immordino-Yang, Christodoulou, & Singh, 2012)

 

 

♦ Quand le corps se repose et l’esprit reste réveillé, cela provoque un état dynamique de réflexion interne.  

 

 

♦ Cela permet de réduire notre tendance à la rumination

 

 

"http://pps.sagepub.com/content/7/4/352"

 

  • La durée de la pratique est moins importante que la fréquence.

 

En effet, il a été prouvé qu’il est plus bénéfique de faire de petites séances (de 10-15minutes) chaque jour que de pratiquer pendant 90 minutes une fois par semaine. Cette étude est une bonne nouvelle pour ceux et celles qui n’ont pas nécessairement le temps de se consacrer à leur pratique !

 

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3425136/

 

 

  • La Restorative Yoga est plus efficace que les étirements pour la perte de poids chez des femmes en situation de surpoids. (Araneta, Allison, Barrett-Connor, & Kanaya, 2013)

 

♦ Six mois de période d’investigation

♦ Les deux groupes ont perdu du poids

♦ Le groupe de Restorative Yoga lui aussi a perdu du poids.

♦ Le groupe de Restorative Yoga a perdu plus de poids que le groupe de “stretching”, qui a repris du poids à la fin de l’étude. 

♦ Le taux de cortisol du groupe de Yoga Restorative a diminué.

  • Le Yoga est-il plus qu'un exercice physique?

 

Source: The University of Southern Mississippi, Hattiesburg, USA.

Avec une estimation de 15 millions de pratiquants aux Etats-Unis, la popularité du yoga augmente et pourtant, il existe un manque de données concernant les bienfaits holistiques du yoga.

 

Objectif de l’étude : comparer the bienfaits physiques et mentaux d’une pratique plus orientée sur les exercices physique avec une pratique plus éthique (ou spirituelle).

 

Contexte : Des élèves souffrants d’une légère dépression, anxiété ou stress ont accepté de participer à deux groupes : l’un de yoga comme « exercice physique » et l’autre de yoga avec une  dimension plus spirituelle).

 

Résultats : Au fil du temps les participants des deux groupes ont expérimenté une baisse du stress et des symptômes dépressifs, et une augmentation de la souplesse. Cependant, seul les membres du groupe participant au yoga « spirituel » ont vu leurs symptômes d’anxiété diminuer (analyse du taux de cortisol (hormone du stress) présent dans la salive).

 

Conclusion : le yoga pratiqué avec une dimension éthique et spirituelle peut procurer des bienfaits supplémentaires à ceux obtenus avec une pratique purement physique. 

 Société www.annao-yoga.com, 3 place Bertone 69004 Lyon, 07-88-83-36-22.
Numéro siret: 800 889 834 Site hébergé par OVH et propulsé par WIX, © Copyright 2016